SE CONNECTER Àlogo-cat-dog

Modifier mon mot de passe

Renseignez votre adresse email pour recevoir le lien de réinitialisation de votre mot de passe.

loader

SE CONNECTER À logo-cat-dog

Nous venons de vous envoyer un email.

Cliquez simplement sur le lien contenu dans l'email et suivez les instructions pour réinitialiser votre mot de passe. Si vous n'avez pas reçu d'email, merci de vérifier votre Courrier indésirable.

SE CONNECTER À logo-cat-dog

Nous venons de vous envoyer un email de confirmation.

SE CONNECTER Àlogo-cat-dog

Recevoir de nouveau l'email de confirmation

Renseignez votre adresse email pour recevoir votre email de confirmation.

loader

MON ANIMAL & MOI.

Comment éviter que mon animal de compagnie ne soit malade en voiture ?

Emmener votre chien ou votre chat en ballade en voiture peut être une joie ou, dans le cas d’animaux souffrant du mal des transports, se transformer en expérience désagréable. Comment pouvez-vous donc éviter que votre animal de compagnie ne soit malade en voiture ?

Commençons par étudier la raison pour laquelle les chats et les chiens sont malades, nous évoquerons ensuite les stratégies de prévention.

Pourquoi les animaux sont-ils malades en voiture ?

La raison principale pour laquelle les chiens et les chats ont le mal des transports est la même que pour les humains. C’est la sensation que nous ressentons lorsque ce que nous voyons est différent de ce que perçoit notre oreille interne (l’oreille interne est la partie la plus profonde de notre oreille, une zone extrêmement sensible, responsable de l’audition et de l’équilibre).

Et, tout comme ce phénomène est plus commun chez les enfants, les jeunes chiens et chats sont également plus sujets au mal des transports. Cela pourrait s’expliquer par le fait que la structure de l’oreille interne n’est pas complètement développée, mais il peut s’agir également d’un manque d’expérience en matière de voyage. Les animaux les plus jeunes ne sont pas habitués à prendre la voiture et à être confrontés aux différents signaux que leurs yeux et oreille interne envoient à leur cerveau.

Une autre raison expliquant que les chiens et les chats souffrent du mal des transports pourrait être émotionnelle. S’ils sont malades à l’état de chiots ou de chatons, ils peuvent associer automatiquement la voiture avec le fait d’être malade, amplifiant ainsi l’effet du mal des transports, ou s’ils associent la voiture uniquement aux visites chez le vétérinaire, cela peut provoquer de l’anxiété. L’anxiété pouvant se manifester par le mal des transports.

Les conseils Perfect Fit pour éviter à vos animaux d’être malades en voiture

LIRE PLUS

Comment éviter que votre animal soit malade en voiture

Heureusement, il existe plusieurs stratégies pour vous aider à éviter que votre animal ne soit malade en voiture et à rendre vos voyages, courts ou longs, plus agréables pour l’un comme pour l’autre.

1. Commencer jeune

Premièrement, la meilleure chose à faire est de l’habituer dès petit aux voyages en voiture, voire même dès son adoption. À grands renforts d’éléments positifs, il apprendra que les trajets en voiture sont synonymes d’aventures amusantes.

Commencez par de petits trajets, vers des destinations sympas, telles que les parcs ou chez des amis. N’oubliez pas de systématiquement encourager et d’adopter une attitude positive, grâce à une bonne dose d’affection, de jeux, son jouet préféré et même une friandise.

Soyez patient au cours de l’apprentissage de votre animal de cette nouvelle compétence. Il y a tellement de choses auxquelles il doit s’habituer, les nouveaux environnements, nouvelles odeurs, nouveaux bruits, nouvelles vibrations. Mais avec du temps et de la patience, votre animal commencera à associer la voiture avec le plaisir et bientôt, vous pourrez l’emmener sur de plus longs trajets.

2. Le mettre à l’aise

Il est préférable de faire voyager les chiens et les chats dans des caisses de transport, bien attachées à la banquette arrière d’une voiture, ou à l’arrière d’un break.

Les chiens peuvent également être transportés à l’arrière d’un break sans cage de transport, s’il y a une grille pare-chien ou de protection. S’ils sont placés sur la banquette arrière, ils doivent être bien attachés avec un harnais et une ceinture de sécurité.

Quelle que soit la méthode employée pour les chiens, vous devez les placer de manière à ce qu’ils soient orientés vers l’avant. Cela les aidera à comprendre qu’ils se dirigent en avançant et réduira la confusion entre ce que leurs yeux voient et les informations envoyées par l’oreille interne à leur cerveau.

Dans le cas des chats, il est important de se rappeler qu’ils sont très sensibles aux nouveaux environnements et aux nouvelles expériences, il est donc préférable, dans la mesure du possible, de ne pas les faire voyager en voiture. Si vous n’avez pas le choix, prenez des précautions spéciales pour aider à leur rendre le trajet aussi confortable que possible.

Tout d’abord, il faut vous assurer qu’il se familiarise avec leur caisse de transport avant d’entamer un voyage. Pulvérisez une hormone féline de synthèse dans la cage la veille du départ, placez-y également l’une de ses couvertures de la maison et l’un de ses jouets préférés.

Gardez un œil attentif sur lui durant le voyage et assurez-vous qu’il soit à l’aise.

Tentez également de faire de votre voiture un environnement aussi calme et paisible que possible. Évitez de discuter ou d’écouter la musique trop fort.

3. Se contenter d’un repas léger avant le départ

Si vous savez que vous allez devoir prendre la voiture, essayez de garder votre chien à-jeun pendant les 6 à 8 heures qui précèdent le départ, pour votre chat, deux heures suffisent. Cela aidera à éviter les nausées.

(source : http://dogtime.com/dog-health/general/20607-canine-car-sickness-what-to-do-about-it)

4. Le distraire

Si possible, placez l’un des passagers à côté de votre animal pour s’en occuper (plus important encore que de parler ou de nettoyer, il devra surveiller s’il a besoin d’une pause) durant vos trajets en voiture. C’est surement le meilleur moyen de distraire votre animal et de réduire son anxiété.

Placer un élément de son foyer dans la caisse, tel qu’un de ses jouets favoris ou une couverture, peut également aider, en d’autres termes, tout ce qui peut le calmer et l’aider à se concentrer sur autre chose que le voyage en voiture. Faites une plus longue promenade avant de monter en voiture, car s’il est fatigué, il s’endormira vraisemblablement pendant que vous conduisez, ce qui est la situation idéale pour un premier trajet.

5. S’arrêter plus souvent

Faites une pause, aussi bien pour vous que pour votre animal, au moins toutes les deux heures.

Le fait de s’arrêter plus fréquemment est particulièrement bon pour les chiens. Non seulement cela leur permet de descendre de voiture, mais aussi de faire leurs besoins et de se dégourdir les pattes, tout en explorant un nouvel endroit.

En règle générale, les chats trouvent stressante la découverte d’un nouvel environnement, donc si vous voulez les sortir de leur cage, il est préférable de les laisser dans la voiture.

Ne laissez jamais votre chat ou votre chien seul dans la voiture, même à l’ombre ou avec les fenêtres ouvertes. La température à l’intérieur d’une voiture peut monter très rapidement, même par temps couvert, entrainant des risques de coup de chaleur pour votre animal.

6. Les médicaments

Comme pour les humains, il existe également pour les animaux des médicaments permettant de soulager leurs symptômes du mal des transports.

Consultez votre vétérinaire, il est plus à même de prescrire les médicaments appropriés pour traiter le mal des transports et l’anxiété chez les animaux de compagnie.

Les hormones synthétiques, mentionnées précédemment, peuvent avoir un effet particulièrement apaisant chez les chats et peuvent les aider à s’habituer aux nouveaux environnements.

Soyez patient, concentrez-vous sur le renforcement positif et utilisez des médicaments, si besoin. Votre animal (d’autant plus s’il s’agit d’un chien !) sera bientôt pressé de partir pour votre prochaine grande aventure.