SE CONNECTER Àlogo-cat-dog

Modifier mon mot de passe

Renseignez votre adresse email pour recevoir le lien de réinitialisation de votre mot de passe.

loader

SE CONNECTER À logo-cat-dog

Nous venons de vous envoyer un email.

Cliquez simplement sur le lien contenu dans l'email et suivez les instructions pour réinitialiser votre mot de passe. Si vous n'avez pas reçu d'email, merci de vérifier votre Courrier indésirable.

SE CONNECTER À logo-cat-dog

Nous venons de vous envoyer un email de confirmation.

SE CONNECTER Àlogo-cat-dog

Recevoir de nouveau l'email de confirmation

Renseignez votre adresse email pour recevoir votre email de confirmation.

loader
cat-feed

NOURRIR.

Petit changement : Introduction d’une nouvelle alimentation pour votre chat

Votre chaton est prêt à passer à la nourriture pour adulte ? Ou votre chat adulte entame une nouvelle étape de sa vie ? Vous avez peut-être adopté un nouveau chat et vous lui proposez une nouvelle alimentation. Votre chat a tout simplement cessé de manger sa nourriture actuelle et semble vouloir en changer ? Ou encore, votre vétérinaire vous a recommandé un changement de régime alimentaire pour des raisons de santé ? Quel qu’en soit le motif, il arrive parfois que vous deviez modifier le régime alimentaire de votre chat.

Le fait de modifier l’alimentation de votre chat peut représenter un réel défi, mais il existe quelques stratégies simples que vous pouvez mettre en place pour l’aider à s’habituer à son nouveau régime alimentaire.

Dans un premier temps, étudions la nourriture appropriée à chaque étape de la vie de votre chat, nous verrons ensuite comment effectuer la transition avec sa nouvelle nourriture.

L’alimentation adéquate pour votre chat

Votre chat est un carnivore strict, présentant des besoins et des exigences nutritionnelles qui lui sont propres.

Quelle que soit l’étape de la vie de votre chat, il a besoin d’un régime alimentaire complet et équilibré lui fournissant toute l’énergie, les protéines, les minéraux et les vitamines permettant d’assurer sa santé, son bien-être et sa longévité.

Les chatons (les chats de moins d’un an) vivent une étape de forte croissance et ont besoin de plus de calories ainsi que de nutriments essentiels que les chats adultes. Ils présentent également un système digestif sensible et un système immunitaire en plein développement. C’est pour cela que, si vous avez un chaton, il est primordial que vous choisissiez une alimentation spécifiquement conçue pour cette période de sa vie.

Les chats adultes (les chats de plus d’un an), non gestantes ou qui n’allaitent pas, vivent une étape dite de « stabilité nutritionnelle ». Si votre chat est à cette étape de sa vie, son régime alimentaire doit être constitué de nourriture haute qualité présentant un équilibre nutritionnel permettant de maintenir son activité physique et mentale. D’autre part, le mode de vie des chats a évolué, à l’instar de celui des humains : plus urbanisé et sédentaire. Aujourd’hui, près de la moitié des chats adultes vivent en intérieur. Par conséquent, si les besoins premiers des chats ont changé, leur régime alimentaire doit être adapté à leur nouveau mode de vie.

Les chats stérilisés peuvent avoir tendance à être moins actifs et plus intéressés par la nourriture, ce qui peut rendre plus difficile le fait de maintenir son poids de forme, notamment au cours des 18 semaines suivant l’opération. Au cours de cette période, le poids d’un chat changera, parfois sans que vous le remarquiez. Il est important d’être très vigilant dès que votre chat rentre à la maison après la procédure de stérilisation, pesez-le et inspectez son physique fréquemment pour vous assurer que son poids de forme est maintenu. Si vous voulez jouer la carte de la sécurité, le Centre de nutrition animale WALTHAM a développé une évaluation du poids et de la taille que vous pouvez réaliser facilement à la maison. Et rappelez-vous, une nourriture spécialement conçue pour les chats stérilisés aidera à maintenir son poids.

Les chattes gestantes, allaitant, les chats en sevrage, seniors (les chats de plus de 7 ans) et âgés (de plus de 14 ans), ont tous également des besoins nutritionnels qui leur sont propres.

Les études suggèrent que les chats seniors ont des besoins plus faibles en énergie que les chats plus jeunes, ils n’ont donc généralement pas besoin d’un régime aussi calorique. Par conséquent, il est primordial de contrôler le poids de votre chat sénior, car il aura tendance à réduire ses activités journalières. Il est fréquent que leur propriétaire continue à leur donner les mêmes portions, ce qui peut engendrer un gain de poids et potentiellement du diabète. Au contraire, les chats âgés ont souvent plus de difficulté à digérer ainsi qu’à absorber les protéines et les graisses, et par conséquent, à maintenir leur poids de forme. Leur régime alimentaire doit donc tenir compte de ces facteurs.

Comme toujours, il est préférable de consulter votre vétérinaire. Il sera en mesure de vous recommander le régime alimentaire le plus approprié à l’étape de vie de votre chat, tout en tenant compte des autres facteurs importants de son mode de vie, tels que son niveau d’activité.

Quels que soient vos choix alimentaires pour votre chat, il est essentiel que vous suiviez les recommandations du fabricant, leurs instructions vous aideront à déterminer la bonne quantité de nourriture pour répondre à ses besoins.

Et enfin, le goût a son importance ! Votre chat doit apprécier la nourriture que vous lui donnez.

Comment réussir le changement de croquettes et pâté de votre chat par Perfect Fit

LIRE PLUS

Quand passer de la nourriture pour chaton à celle pour adulte

Les chatons ont un petit estomac et aiment grignoter leur nourriture, mangeant souvent jusqu’à 18 fois par jour. Mais au cours de leur croissance, atteignant généralement 75 % de leur taille et poids adulte à l’âge de six mois, leur portion sera réduite.

Une fois qu’ils ont atteint l’âge de 12 mois, ils sont généralement considérés comme des chats adultes. C’est le moment de passer de la nourriture pour chaton à celle pour adulte.

L’heure du changement

Que vous ayez un chaton, un chat récemment adopté ou un chat adulte entamant une nouvelle étape de sa vie, il existe un certain nombre de méthodes pour vous aider à effectuer la transition vers une nouvelle alimentation, sans encombre et aussi facilement que possible.

Premièrement, allez-y doucement. Même si votre chat semble avoir besoin de ce changement, ou accepte la nouvelle nourriture facilement, il est important de laisser le temps à son appareil digestif de s’adapter à la nouvelle alimentation.

Introduisez de petites quantités de la nouvelle nourriture dans leur portion habituelle, sur une période de cinq à sept jours.

Commencez par remplacer 20 % de la nourriture habituelle de votre chat par la nouvelle et mélangez le tout. Augmentez ensuite progressivement la dose jusqu’à nourrir votre chat uniquement avec le nouvel aliment.

Assurez-vous que votre chat ait continuellement accès à de l’eau potable propre et surveillez son appétit, la qualité de ses excréments et son poids tout au long de la transition. Ces facteurs sont de bons indicateurs de son intérêt pour la nouvelle nourriture et de son état de santé général.

Si vous réalisez le passage de la nourriture pour chaton à celle pour adulte, gardez à l’esprit que souvent les chatons apprécient la « nouveauté » en matière d’alimentation, ils aiment découvrir de nouvelles odeurs, saveurs (poulet, agneau, bœuf, poisson) et textures (sauces, mousses, gelées, croquettes enrobées ou plus dures). Le fait de préserver un environnement positif et amusant pour votre chaton lorsqu’il réalise ces découvertes l’aidera à s’adapter à sa nouvelle alimentation. Cela pourra également l’aider à mieux gérer ces nouvelles expériences et d’éventuelles futures nouvelles nourritures aux différentes étapes de sa vie.

Que faire si mon chat ignore la nouvelle nourriture ?

Votre chat est unique et il a ses propres préférences, cela dépendra essentiellement de la nourriture ainsi que de la méthode d’alimentation utilisée lorsqu’il était chaton. Au fil du temps, certains chats développent une attirance pour différents parfums, un intérêt prononcé pour la variété et refusent certains types de nourriture. Il se peut que votre chat devienne plus sélectif, voire même difficile, en prenant de l’âge.

Pour le plaisir et le bien-être de votre chat, il est possible que vous deviez essayer différentes nourritures avant de réussir à identifier celle qu’il aime vraiment. Cela peut tout simplement dépendre de l’odeur de la nourriture ainsi que des papilles de votre chat ! Il faudra peut être qu’il goûte différents types d’aliments avant de trouver quelque chose qu’il aime, notamment si sa nouvelle nourriture est moins appétissante ou si son odorat est diminué du fait de problème de santé ou de son âge.

Votre compagnon pourrait également trouver la nouvelle nourriture difficile à mâcher ou à avaler, cela peut être un signe qu’il prend de l’âge et plus spécifiquement de problèmes dentaires. Ce n’est pas toujours facile à identifier aux premiers stades, mais il est certain que cela peut avoir un impact sur le comportement alimentaire de votre chat. Vous pouvez le prendre comme une perte d’appétit, ou penser que votre chat devient difficile en matière de nourriture. Consultez votre vétérinaire si vous pensez que votre chat peut souffrir de problèmes dentaires, il pourra faire une radio de sa gencive pour identifier d’éventuels problèmes et sera en mesure de vous conseiller sur les mesures à prendre.

Si votre chat a des difficultés à changer de nourriture, il existe quelques stratégies supplémentaires que vous pouvez mettre en place pour aider la transition.

  • Mélangez entièrement l’ancienne nourriture à la nouvelle, afin qu’il ne puisse pas trier ce qu’il préfère. L’ajout d’une petite quantité d’eau peut vous aider à bien les mélanger.
  • Les aliments légèrement réchauffés dégagent davantage d’arômes que la nourriture froide et seront probablement plus attractifs pour votre chat (la température ambiante ou légèrement plus élevée est parfaite, ne chauffez jamais à plus de 42 °C).
  • Si votre chat aime le poisson, vous pouvez envisager d’ajouter un petit peu d’huile de thon pour accroître l’arôme et le goût, mais parlez-en à votre vétérinaire pour vous assurer que cela convient à tout régime prescrit.

Il est d’une importance capitale de ne jamais laisser votre chat affamé, cela pourrait avoir de graves répercutions sur sa santé. S’il évite complètement la nouvelle nourriture, il est préférable de retourner sur l’ancienne et de réessayer plus tard, en suivant les astuces mentionnées précédemment.

Cela étant dit, il existe un faible pourcentage de chats dits « néophobiques ». En d’autres termes, le moindre changement ou la moindre nouveauté les effraient, y compris en matière d’alimentation (Bradshaw et al. 20001). En règle générale, lorsque vous lui proposez une nouvelle nourriture, votre chat mangera une petite quantité la première fois avant de progressivement augmenter la portion (Bradshaw 19862). Dans certains cas, votre chat pourra rejeter complètement la nouvelle nourriture, notamment si elle est vraiment inhabituelle (O’Malley 19953). Par conséquent, si vous suspectez que votre chat est néophobique, discutez avec votre vétérinaire d’autres stratégies pouvant l’aider à s’adapter.

Le changement peut être une bonne chose !

Parfois, les choses doivent changer.

Quelle que soit l’étape de la vie de votre chat, soyez patient lors de toute transition et soyez prêt à vous adapter s’il n’accepte pas immédiatement la nouvelle nourriture.

N’hésitez pas à faire des expériences, essayez différentes saveurs et formats, tels que la nourriture humide, sèche ou semi-humide. N’oubliez pas d’être positif par rapport au changement, choisissez la nourriture appropriée pour votre chat et soyez bien conscient que vous l’exposez à une nouvelle expérience, lorsque vous touchez à l’un de ses besoins physiologiques les plus importants. À grand renfort d’éléments positifs et de patience, il devrait s’adapter et les repas continueront à être l’un des temps forts de sa journée.

1Bradshaw JW, Healey LM, Thorne CJ, Macdonald DW, Arden-Clark C. Differences in food preferences between individuals and populations of domestic cats Felis silvestris catus. Appl Anim Behav Sci. 2000 Jun 1;68(3):257-268.
2Bradshaw JWS. Mere exposure reduces cats' neophobia to unfamiliar food. Anim Behav. 1986;34(2):613-614.
3O'Malley S. The role of variety in the diet. WALTHAM Focus. 1995;5(3):18-22.